• Ingrid- une femme livre

Bref, j'ai fait du yoga au Kenya.

Embrasser les contrastes. Toutes les nuances de la vie. Mercredi, prise d’une soudaine envie de yoga, je m’uberise jusqu’au yoga studio désigné par Google. Je me retrouve seule dans l’immense salle, avec Basilio en coach particulier. Mais ça, vous savez déjà. Vendredi, je prends la direction de la même salle. Bon, non. En fait je mets d’abord le cap sur le Sarit center, un shopping mall de Nairobi qui me semblait une mine d’or à l’époque où j’habitais à Kinshasa. Après 12 pas dans ce temple désuet de la consommation, je sens mon énergie s’effondrer. Je regarde les allées désertes, les devantures pour la plupart vides, parfois camouflées derrière une pancarte en carton annonçant des travaux... parfois simplement abandonnées à la hâte, le sol jonché de papiers et autres morceaux d’objets devenus inutiles et laissés derrière. Je reconnais l’immense papeterie dans laquelle je pouvais me perdre pendant des heures, à la découverte de bouquins ou en quête de carnets et pots de couleurs à ramener au Congo. Mais là, je venais de manipuler des feutres et du papier pendant une semaine, donc aucun intérêt. Alors je me suis mise en route, au pas de course, direction le centre de yoga à dix minutes de marche de là. Le ciel était entre chien et loup. Ma robe à fleurs virevoltait dans un courant d’air chaud chargé de poussière et de pollution et je me faufilais entre les voitures en pagaille et les hordes de passants, zigzaguant entre un trottoir cabossé et une route en travaux - tout en retenant un peu ma respiration, Nairobi n’étant pas la ville la plus sûre au monde. En me voyant arriver, jennifer me sert un large sourire « you are back ! » (tu es de retour). Basilio m’annonce - avec le même sourire qui lui mange toute la figure - que je ne devrais même pas payer, le vendredi c’est gratuit! Fête. Il me reste 60 secondes pour enfiler mon legging multicolore et je déboule dans la même salle que deux jours auparavant, si ce n’est qu’elle est pleine à craquer. Les tapis sont collés serrés et quasi tous occupés.

On doit être au moins 45... Je m’installe au milieu de mes amis humains, Jennifer enclenche la musique, et hop, c’est parti pour une heure de power yoga, flow et vinyasa. Mes voisins sont en nage, les tapis sont inondés. Five, four, three, two, one. Jen nous exhorte à tenir bon. Believe in yourself. Grow tall. Alors on se grandit, on s’étire. On soupire tous en même temps- c’est dingue ce que c’est bruyant de soupirer à 45! Mais là où mon déguisement de licorne devient complètement éblouissant c’est quand Jen éteint les lumières pour la relaxation finale, en laissant juste les néons mauves allumés! Michael Jackson peut aller se rhabiller avec son thriller. Mon pantalon licorne devient carrément incandescent et c’est drapée de cet habit de lumière que je pars chevaucher l’arc-en-ciel de la relaxation vers une autre dimension. Jen nous sort de notre torpeur trop tôt à mon goût et nos 45 consciences se rapatrient dans nos corps, qui reprennent une position assise, jambes en tailleur. S’ensuit alors le Oommmm le plus bruyant de ma mémoire de yogi. Vive l’Afrique et sa franchise. À la sortie, on reçoit une banane. La meilleure que j’aie jamais mangé je crois. La musique pop envahit à nouveau les locaux. Tout le monde est joyeux. Des petits groupes dansent. Tous me sourient. Je rejoins le vestiaire des filles qui déborde de bras et de jambes. Certaines se douchent. D’autres chantent en chœur. On est loin de l’étiquette zen et silencieuse qui colle habituellement au yoga. Et moi, je savoure ce sentiment de « faire partie » de cette meute joyeuse et spontanée. Heureuse d’avoir troqué in-extrémis une activité du passé - le shopping - contre ce bain d’énergie. Quelle fête de respirer et transpirer en lien avec mes amis humains. #weareone #theworldismyplayground #morelinklessshopping

5 views

Recent Posts

See All

Soyons fous. Allons à la piscine!

Soyons fous. Ce soir, c’est piscine! Elle manigance sa petite surprise dans sa tête et se réjouit de voir frétiller les enfants à l’annonce du programme. Piscine ET pizza. Bam. Elle va leur balancer ç

Ingrid Beauve

DOJOSE

Rue de Hal 81

1421 Bois-Seigneur-Isaac

Belgique

Tel: +32 (0)476/39.14.27

What'sapp

Skype: ingrid.beauve

info@page22.be

© 2023 by Page 22.

Proudly created with Wix.com

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon
Contactez-moi pour mettre vos rêves en lumière!