• Ingrid- une femme livre

Soyons fous. Allons à la piscine!

Soyons fous. Ce soir, c’est piscine! Elle manigance sa petite surprise dans sa tête et se réjouit de voir frétiller les enfants à l’annonce du programme. Piscine ET pizza. Bam. Elle va leur balancer ça. Mais d’abord, il faut passer par quelques clics pour vérifier les singeries d’usage en ces temps particuliers. Ça commence par une réservation en ligne obligatoire. Hum, ce n’est pas simple car il faut choisir le bassin. Tropical pour les enfants et sportif en longueur pour elle. Ah, non. Obligation de faire des bulles dans le même jus chloré. Elle se demande comment c’est possible de ne pas tremper un peu dans chaque bassin comme avant mais bref, elle prend ça comme une exploration. De toute façon, depuis mars 2020, toute sortie n’est qu’exploration. Elle espère juste qu’il y aura de l’eau...

Comme prévu, les enfants sont enchantés et les 30 minutes pour rejoindre leur sportoase préféré passent comme une fleur.

Un panneau à l’entrée indique que le port du masque est obligatoire alors comme toujours elle le porte autour du poignet. Stand de désinfection des mains, non merci elle a arrêté l’alcool. Mais ooooh, une curiosité supplémentaire les attend. Une sorte de petit miroir de photomaton. Il suffit de regarder le cadre et l’appareil renvoie la donnée thermique essentielle pour progresser vers le bassin. On joue à se prendre plein de fois en photo. C’est bon, toute la famille est à 36.4... les enfants sont chauds mais pas trop!

Le mec derrière son plexi scanne le QR code. Et le reste est plutôt normal. Le temps en cabine est limité à 15 minutes... au cas où tu trouverais l’endroit sympa pour picknicker... et les couloirs d’un mètre douze de large sont séparés en deux par des flèches: ceux qui rentrent à droite et ceux qui sortent à gauche. Les gens qui jouent à covid ont vraiment de la chance d’avoir un aussi beau plateau de jeu!

Bonne nouvelle, les douches sont opérationnelles. Enfin, une sur deux.

Et puis... enfin la piscine. Longue et majestueusement alanguie le long de la baie vitrée traversée par un rayon de soleil de septembre! Quelle poésie! Et derrière le grand bassin, la pataugeoire tropicale et la marre à remous. Quelle fête de retrouver toute cette abondance de bleu, ces clapotis joyeux... mais oooh? Où sont passés les baigneurs? L’ensemble du complexe doit compter un maximum de 15-20 âmes trempées plus une poignée de maîtres nageurs qu’on reconnaît au masque humide qui pendouille à l’oreille. Où sont les gens? dans le monde d’avant ce lieu frétillait d’enfants, de familles et de sportifs moulés dans leurs maillots en Lycra.

Elle goûte au premier bassin. Nage quelques lignes pendant que ses enfants la chronomètrent. Ensuite ils se hasardent à plonger dans le deuxième bassin. Personne ne dit rien. Ils tentent carrément le bain de pieds. Ça passe. Ouf, on peut se détendre. La piscine reste la piscine. Soudain, sa fille la rappelle à l’ordre: « maman on doit sortir, c’est indiqué qu’on n’a droit qu’à une heure et demi! ». Ma chérie, ce sont des règles pour les gens qui jouent à Corona. Mais on a faim, non? Et si, après ce dernier plongeon, on allait se régaler d’une bonne pizza?



2 views

Ingrid Beauve

DOJOSE

Rue de Hal 81

1421 Bois-Seigneur-Isaac

Belgique

Tel: +32 (0)476/39.14.27

What'sapp

Skype: ingrid.beauve

info@page22.be

© 2023 by Page 22.

Proudly created with Wix.com

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon
Contactez-moi pour mettre vos rêves en lumière!